dimanche 3 décembre 2017

Un p'tit festival Anne Sylvestre ?

Ben pourquoi pas ? Comme ça, sans raison sauf le plaisir, l'émotion, l'humour, la tendresse dont cette artiste regorge - ce qui après tout sont d'excellentes raisons. Alors, voici quatre chansons très différentes l'une de l'autre. (Si vous voulez voir les vidéos en grand format, cliquez le carré qui apparaît à leur bas, à droite). Avec pour commencer, une oeuvre majeure. Oui, cette chanson, manifeste tendre et blessé, vous la connaissez certainement... Eh bien réécoutez-la, découvrez-la, peut-être pour la centième fois.



Mais Anne Sylvestre n'est pas que plainte, que non. Hé ho, les profs, les ministres de l'Education, la fin vous concerne :



Anne Sylvestre, Bobby Lapointe, on pourrait penser qu'il y a une certaine distance. Les voici pourtant réunis, pour un sourire. Un peu moqueur, avec , comme certains cocktails, un trait d'amer.



Et si elle nous fait ainsi si bien rire et pleurer, c'est peut-être grâce aux hormones.



Retour à l'accueil
Cliquez ici pour recevoir chaque mois une liste des nouveaux articles de ce blog. Vous pouvez être prévenu/e de chaque parution en cliquant "Messages (Atom)" tout en bas de la page d'accueil.
Mots-clef : Anne Sylvestre

Aucun commentaire: