vendredi 15 janvier 2016

Petite revue de presse et d'ailleurs :



A peu près tout ceci porte sur les événements de Cologne.
A ce sujet, j'épingle cette remarque (dans la marge de l'article) :
"la majeure partie des sites renvoyés par Google via la recherche «Cologne viols», renvoie à des plateformes tenues par des sympatisants d’extrême-droite, voire ouvertement racistes (fdesouche, lesobservateurs.ch, bvoltaire.fr, islamisation.fr, etc.). Celui qui cherche de l’information sur le web sur le sujet est donc systématiquement renvoyé sur des sites d’extrême-droite. La manipulation politique de la fachosphère a ainsi gagné la partie sur le web face à l’information. Il faut cliquer sur l’onglet «Actualités» de Google pour percevoir un mieux: https://www.google.ch/webhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=cologne+viols&safe=off&tbm=nws

1. Articles d'actualité (ça bouge presque d'heure en heure) :



"Ce qui frappe dans ces chiffres, au-delà de leur statut confirmé ou pas de réfugié, c’est le pays dont ils affirment être originaires. Lorsque l’on évoque, en Allemagne, le problème des réfugiés, la presse et les commentateurs politiques parlent évidement de Syriens voir d’Irakiens. Or à la vue de ces données, on constate qu’ils ont majoritairement issus d’Afrique du nord. 
S’agit-il réellement de demandeurs d’asile ? L’Allemagne serait-elle l’objet d’un second phénomène migratoire venu cette fois du Maghreb ? S’agit-il de migrants économiques présents depuis plus longtemps en Allemagne ? La police allemande ne fait aucun commentaire à ce sujet".
Voir ici .

"Ainsi à Cologne, 2 plaintes pour viol ont été enregistrées suite au 31 décembre et toutes les autres concernent des vols, dont 40% avec « harcèlement »."

Voir ici .

La Suite :

"«Une évaluation montre que seulement 0,5 % des migrants syriens se sont livrés à des délits» pendant l'année qui suit leur arrivée, «tandis que cette proportion atteint 40 % pour les (réfugiés) Nord-Africains», lit-on. (...) Il pourrait s'agir de mafias."
Voir ici 

"Huit mille, c’est le nombre de plaintes pour viol et agressions sexuelles aggravées déposées en Allemagne chaque année (chiffres stables depuis une quinzaine d’années). Les auteurs sont avant tout des proches et des parents. Les étrangers représentent un tiers des violeurs. Parmi ceux-ci, les ressortissants turcs représentent 24,9% et les demandeurs d’asile 11,4%."
Voir ici

"De tels événements provoquent, sans surprise, de fortes réactions sur les réseaux sociaux, où circulent de nombreuses photos. Mais une bonne partie de ces images ne viennent pas d’Allemagne et n’ont rien à voir avec les agressions survenues la nuit du 31 décembre".
Voir ici


2. Articles de réflexion :

"Dans ces conditions, les appels à plus d’efforts à l’école, au collège, au lycée, pour éviter la radicalisation des jeunes d’origine étrangère, et en particulier maghrébine, sonnent singulièrement faux. S’il s’agit de leur raconter de nouveau le récit européen, de le rabâcher, ça n’aura aucun effet. Il y a en face un récit tout aussi cohérent, structuré et illustré par un flot incessant d’images plus spectaculaires les unes que les autres. 

Ce n’est pas ainsi que l’on réintégrera la génération perdue dans le tissu national, dans chaque pays d’Europe". 
Voir ici.

"Si l’on considère que la religion est le point de départ de l’analyse, on ne s’en sort pas, on est pris dans le schéma aussi creux que réactionnaire de «la guerre des civilisations». (Alain Badiou).

Voir ici.


Pour Mme Najafi, la nouvelle génération de migrants doit être prise en charge de manière radicalement différente, en ne tablant pas sur le provisoire : "Nous n'y arriverons pas s'ils restent logés dans des gymnases, sans travail, sans perspective et sans connaissance de la langue". "Ce sont à 70% des hommes, j'ai peur que d'ici un an, ils se tournent vers la délinquance. Les mafias de la drogue et les gangs n'attendent que de pouvoir les recruter", affirme-t-elle.
Voir ici .


""Ne soyons pas naïfs: l'intégration de réfugiés demandera beaucoup de temps et d'argent". "Les généralisations de certains politiques populistes alimentent l'intolérance et l'extrémisme".

Voir ici .

Enfin, je signale que la revue "Politique" s'enorgueillit d'offrir dans son numéro de janvier deux articles de ma plume, dans le cadre de son dossier sur le complotisme, mode de pensée consternant qui a encore de beaux jours devant lui. Je dois constater avec déplaisir que les articles des autres participants sont intéressants eux aussi.
Voir ici .

Retour à l'accueil
Cliquez ici pour recevoir chaque mois une liste des nouveaux articles de ce blog. Vous pouvez être prévenu/e de chaque parution en cliquant "Messages (Atom)" tout en bas de la page d'accueil.

Mots-clef : information presse, réfugiés

3 commentaires:

Irène Kaufer a dit…

super. On voit bien que ton intérêt se situe sur la question des réfugiés, des migrants... pas celle des agressions sexuelles (à une exception près, et encore, le texte ne s'intéresse pas vraiment au vécu des victimes, ce n'est pas son objet). Pas un seul texte féministe (d'une association, d'un site, d'une blogueuse se revendiquant comme telle), même sur un sujet pareil... Je suppose que tu ne les lis pas. Sais-tu seulement qu'ils existent ?
(je cite au hasard Osez le Féminisme, Wij Overdrijven Niet, et bien sûr Garance...)

Anonyme a dit…

De la part de laurent quadlieg.
L'article d'Alain badiou...

La religion ne serait pas la cause.
Bien entendu ce n'est pas - LA - cause.
Mais la religion est nécessaire à ce qui s'est passé.

Dire "c’est la fascisation qui islamise, et non l’islamisation qui fascise."
cela peut passer pour subtil mais
remplacez le mot islam par religion est vous verrez que cette formule doit s'inverser comme suit:
"C’est la religion qui conduit au fascisme, et non le fascisme qui rend religieux."

Tom Goldschmidt a dit…

A Irène Kaufer :
C'est très bien vu. Sauf un détail, c'est que comme le souligne le préambule, il s'agit dans l'urgence de faire tant soit peu barrage au sensationnalisme et à la marée xénophobe qui déferle actuellement (et évidemment pas d'écrire une thèse sur tous les aspects des événements de Cologne). Il existe des milliers d'articles sur le vécu entraîné par le harcèlement et le viol, je ne vois effectivement pas le besoin d'en rajouter ici. Simplement je suis un peu lassé de l'équation « réfugié = violeur », et des phrases qui vont de « C'est une religion obscurantiste, mortifère, moyenâgeuse . Et il faut la combattre , en entrant réellement en guerre contre elle . » , « c'est juste l'application du coran, les hommes ont le droit de violer les femmes, enfants pubères comprises» (ce qui est radicalement faux), « les raisons sont purement génétiques », « On les sort d'Europe et on les revoie en musulmanie », « nous les femmes europeennes exigeons que tous ceux qui se comportent comme des porcs avec les femmes (c'est a dire tous ceux qui ont recu une education musulmane, basée sur le coran) rentrent chez eux », «  ils sont venus pour les femmes c'est bien ce que j'ai pensé depuis le début !!! », «  il désormais clair que les récents événements de Cologne et d'ailleurs, sont le fruit d'une stratégie bien réfléchie d'attaque de l'Occident », «  il faut les châtrer, solution très simple », « leur couper la bite », et j'en passe, tous ces commentaires viennent d'une même page Facebook, celle pourtant d'une personne pas du tout xénophobe ni d'extrême-droite.
Sauf un autre détail : c'est que le sujet « vécu des femmes » est actuellement abondamment exploité et n'a pour le moment guère besoin d'un supplément. C'est fou l'indignation soudaine dont débordent des milieux dont ce n'était jusqu'à présent pas la spécialité :
http://www.leparisien.fr/politique/front-national-quand-marine-le-pen-se-decouvre-feministe-15-01-2016-5453241.php , c'est fou les pages sur lesquelles ce sujet apparaît tout aussi soudainement alors que leur teneur était jusqu'à présent dédiée à la xénophobie.

Cela dit, ce genre de critique de ta part, c'est un peu comique : lorsqu'une vidéo de Sofie Peeters montrait le harcèlement que subissait des femmes à Bruxelles dans des quartiers d'immigrés, tu n'avais de cesse de répéter « le harcèlement c'est partout ». Quand je rappelle le nombre de viols qu'on dénombre par année en France, ou aux Oktoberfesten, et qui ne suscitent aucune réaction, c'est du machisme.

Dans ton énumération de publications, tu oublies « Les Nouvelles », mais pas de problème, mon blog si machiste y a consacré un article :
http://tom-goldschmidt.blogspot.be/2011/01/les-nouvelles-magazine-web-qui-vaut-le.html

Mais c'est vrai que je ne parle jamais du féminisme :
http://tom-goldschmidt.blogspot.be/2015/03/femmes-une-manif-non-mixte.html
(j'ai applaudi cette manif, ce qui montre bien mon machisme)
http://tom-goldschmidt.blogspot.be/2014/03/avortement-marche-pro-choix-ce-dimanche.html
http://tom-goldschmidt.blogspot.be/2011/01/iran-des-femmes-risquent-la-prison-pour.html
http://tom-goldschmidt.blogspot.be/2010/03/journee-de-la-femme.html
http://tom-goldschmidt.blogspot.be/2010/08/femmes-et-violences-lest-du-congo.html
http://tom-goldschmidt.blogspot.be/2015/07/anne-sylvestre-la-faute-eve-video.html
http://tom-goldschmidt.blogspot.be/2010/10/juge-quest-ce-qui-ta-pris-femmes.html
et un paquet d'autres, dont
http://tom-goldschmidt.blogspot.be/2009/04/ce-sont-tou-jours-les-femmes-les-femmes.html où tu trouveras ta photo et un de tes textes.